29 décembre 2010

Varanasi

Je suis peu reste a Yatharth yoga ashram et vite parti pour Varanasi. Voyager en Inde n'est pas aussi facile que je l'avais imagine dans le sens ou il faut parfois reserver ses trajets longtemps a l'avance. En arrivant a Varanasi, c'est donc la premiere chose que je fais. Un bureau special pour touristes etrangers dispose de quotas qui permet d'avoir des reservations pour les jours qui suivent, pratique! J'avais donc de suite pris un billet pour lundi dernier en destination de Madras et pourtant, je n'ai pas bouge !

Varanasi, la ville en elle meme est folle, bruyante, poussiereuse, agitee, sans doute normal en fait... Enfinm ajoutez tout de meme au bruit des moteurs et des klaxons les groupes electrogenes des magasins ! Ce brouara est tellement intense qu'il peut ne devenir qu'un, tel le son d'une foret, d'un veritable organisme vivant. Avec de la distance, comme du haut d'un velo-ricksaw, c'est fascinant, tant que la concentration se ne perd pas et qu'on ne soit pas pris dans l'agitation du "traffic jam" eprouvant. Mais Varanasi, pour ce que j'y vis comme la plupart des touristes, ce sont surtout les Ghats, les marches sur le bord du gange, cet espace pieton et anime. C'est ici que dans la brume du matin, de nombreux indiens se purifient. C'est ici ou chaque soir les cloches appellent, les bougies brulent, les chants resonnent. Les ceremonies sont belles et populaires, la foule vient s'assoir au plus pres des jeunes bramanes qui adressent chants, prieres et flammes au Gange. La mort a Varanasi est consideree par les Hindoux comme une veritable liberation, celle qui permet de sortir du cycle des reincarnations. Pour se faire, les corps doivent etre brule afin d'etre libere de toutes leurs impuretes. Sur les ghats dedies aux cremations, l'ambiance est lourde, mystique et solennelle.

Et bien sur, Varanasi n'echappe pas au monde d'aujourd'hui. Haut lieu de pelerinage et de tourisme, elle est le theatre de cette articulation entre les traditions et la premiere des religions actuelles : l'argent. C'est ce que de nombreux occidentaux reprochent parfois, decus dans leur desir d'authenticite. Moi je trouve cela tres vrai, c'est ce qui est. Il y a la religion, le commerce, le commerce qui utilise la religion et parfois la religion qui fait commerce. L'Homme utilise les outils qu'il trouve pour sa survie materielle et spirituelle, choisissant de quel cote il veut faire pencher la balance sans que les frontieres soient toujours claires. On voudraient que les frontieres soient claires, definies, comme de nombreuses choses dans nos vies, mais elles ne sont que des lieux de passages.  On voudrait voir des frontieres claires pour pouvoir s'appuyer dessus mais ici, le choix est libre a chacun. Je sens une grande ouverture et une grande tolerance de ce fait chez les indiens. Je les vois faire face a de nombreuses situations dans le detachement. Meme lorsqu'ils se mettent en colere, ils me semblent jouer.  Ils me montrent a quel point je suis sentimental, sensible et donc souffrant. Et je pense que c'est une caracteristique heritee de ma culture, du peu d'interactions (comparativement a toutes celles qui se jouent ici) qui donnent alors beaucoup d'importances a celles qui se placent. J'apprends a jouer moi aussi, avec la vie, pas besoin d'en faire un melodrame ;-)

Donc dans tout ca je me sens bien. D'autant plus que je suis dans une sympathique petite Guest House pas chere sur les bords du Gange. Je peux faire mon yoga au coeur de l'ambiance matinale. Je rencontre de nombreux routards sympathiques. Cette base de replis agreable mais tout de meme proche de ce qui ce vis ici me donne la force d'aller vers la decouverte. Et une des dernieres qui me procure beaucoup de joie ces jours-ci, ce sont les cours d'Harmonium et de chant que je prends ! Je profite de sentir le souffle en moi, les vibrations des notes et de travailler la justesse de ma voix (aie!).
Hari Om Namah Sivaya

Posté par ouestcharlie à 07:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Varanasi

    kikou

    Salut, comment ça va ? Ce voyage en Inde se passe bien ? Peux tu me passer les coordonnées de ta pote élise je cherche du taf saisonnier en suisse, voilà profite bien de cet extraordinnaire pays qu'est l'Inde !

    guillaume ex-harmonieux new-urban futur ?? !

    la bise .........

    Posté par Guillaume, 17 janvier 2011 à 17:15 | | Répondre
  • yop!!

    charlie, c'est toujours un pur plaisir de te lire!! si jamais tu croises un Normand presque chauve portant le nom de Fredo, c'est un pote qui est aussi a varanasi!

    Guillaume, je viens de voir ton commentaire du coup ben je te répond directement!! hihi mon mail est ebaj@voila.fr
    Je pourrais ptre te filer quelques contacts, tout depend de ce que tu veux faire! Ecris moi!

    Bisous le voyageur!!!!

    Posté par elisoux, 18 janvier 2011 à 13:04 | | Répondre
Nouveau commentaire